Artemisia annua, plante sèche 100g

15,00

Paquet de 100 grammes de plantes sèches, qualité irréprochable

Rupture de stock

Description

Les premières traces de l’utilisation de l’Armoise annuelle, appelée Quing Hao, furent découvertes dans une tombe de la dynastie Han où un manuscrit, datant de 168 avant notre ère, expose son utilisation pour guérir une cinquantaine de maladies.

Elle fut mentionnée pour la première fois dans le traitement des fièvres dans “Le traité de prescriptions urgentes”, de Ge Hong, en 340. L‘Artemisia annua est une plante aromatique qui a été utilisée par la médecine chinoise en tant que puissant remède du paludisme. Une maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste l’une des plus ravageuses de la planète.
De nombreuses études récentes révèlent les actions biologiques de l’Artémisia pour guérir diverses maladies. C’est une source importante en phytoconstituants actifs et plus particulièrement de l’artémisinine le principal principe actif. De nombreuses recherches se concentrent même sur ses effets anticancéreux et antiviraux : notamment pour la lutte contre le VIH et la maladie de Lyme.

On peu résumer que l’artemisia annua est :

  • répulsive,
  • digestive
  • cicatrisante
  • antipyrétique
  • anticancéreuse
  • antifongique
  • antioxydante
  • anti-inflammatoire
  • antiparasitaire
  • abortive. ( induit l’avortement: donc l’artemisia annua est interdite aux femmes enceintes)

L’artemisia annua:

  • Lutte contre l’anarchie cellulaire grâce à l’artémisinine
  • Lutte contre les effets du paludisme.
  • Lutte contre les effets de la maladie de Lyme.
  • Soulage les troubles digestifs : coliques, diarrhées chroniques, douleurs abdominales, flatulences.
  • Stimule la sécrétion du suc gastrique, favorisant ainsi l’appétit.
  • Puissant vermifuge : élimine les vers intestinaux.
  • Est utile en cas de perte d’appétit et d’anorexie
  • Est utile en cas de dérèglement du cycle menstruel.
  • Elle renforce aussi le système immunitaire des personnes atteintes du virus VIH ou autre maladie chronique.

La posologie journalière varie entre 500 et 1000mg de plante sèche par jour.
Attention : Ne pas prendre d’antioxydants en même temps (ex :Vitamine C) et associer du fer en prenant de l’Artemisia annua surtout si vous êtes en manque de fer. Demander l’avis à votre médecin

 

Artemisia annua, l’armoise annuelle ou absinthe chinoise est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Asteraceae, originaire d’Eurasie, Afrique du Nord), anciennement introduite et naturalisée dans les régions tempérées d’Amérique. et depuis 1991 en Afrique sub-saharienne et en Amérique latine.

Ce sont des plantes herbacées annuelles, glabres, utilisées en médecine traditionnelle chinoise pour lutter contre les fièvres. L’armoise annuelle contient plusieurs substances actives dont l’artémisinine, efficaces pour lutter contre les parasites du genre Plasmodium, qui sont les agents du paludisme.

Artemisia annua est une plante herbacée annuelle, très ramifiée, fortement aromatique, pouvant atteindre 1,6 m de haut (voire 3 m). La plante est d’abord faiblement pubérulente et raidement glabre. Les feuilles, parsemées de glandes, de forme générale ovale ou triangulaire, ont une limbe finement découpé, pennatipartite ou pennatiséqué.

Les fleurs sont groupées en capitules nombreux, brièvement pédonculés. La floraison est estivale. On la trouve dans tous les terrains vagues (y compris au milieu des habitations) des zones tempérées chaudes.

L’armoise annuelle est utilisée sous forme de tisane comme complément alimentaire et dans le traitement de nombreuses maladies, telles que des dermatites ou bien encore contre le paludisme.

L’artémisinine et plusieurs de ses dérivés chimiques sont indiqués dans le traitement des accès palustres. L’action pharmacologique serait liée à la fonction peroxyde de la molécule qui peut libérer des radicaux oxydants et délétère pour les parasites. La présence de fer dans les l’hémoglobine des globules rouges favorisent cette action.

Des études scientifiques confirment cette propriété.

Si l’artémisinine a été identifié comme un principe actif de la plante, l’administration d’un extrait sec d’armoise à des rats infestés semble ralentir l’apparition d’une résistance par rapport à l’administration de la molécule pure ; cela pourrait indiquer la présence d’autres composés efficaces sur certaines espèces de Plasmodium et synergique avec l’artémisinine.

Il est de plus difficile de préconiser une dose journalière. En médecine moderne, les dérivés pharmaceutiques d’artémisinine ne sont jamais utilisés en dessous de 50 mg. On estime au mieux, un taux d’artémisinine de 1,4 % dans les espèces sélectionnées. Elle se situe autour de 0,25 % en moyenne. Le principe actif est peu soluble dans l’eau. Certains experts estiment que ce faible dosage pourrait favoriser l’apparition de résistances sans tenir compte que l’effet polythérapeutique de la plante entière réduit fortement ce risque

Bien que des résultats acceptables soient obtenus avec des cures sous forme de tisanes, à utiliser au moment des fièvres, cette utilisation en tisane est également fortement déconseillée par l’OMS car cette approche pourrait favoriser la résistance du parasite à la molécule d’artéméther (dérivé semi-synthétique de l’artémisinine). Bien que l’application du principe de précaution de la part de l’OMS soit louable, certains font remarquer qu’aucune forme de résistance à l‘Artemisia annua n’a été enregistrée ni en Chine ni ailleurs, alors que cette tisane est utilisée depuis près de 2000 ans.

Pour plus de renseignements, voici une vidéo de l’herboriste Christophe Bernard sur la plante :

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Artemisia annua, plante sèche 100g”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *